Assurance maladies redoutées (graves)

Frappé par une maladie grave tel que cancer, infarctus ou AVC, une indemnisation libre d’impôt vous permettant de vous faire soigner, de palier aux problèmes financiers ou tout simplement de réaliser un dernier rêve.

Personne n’aime songer à la maladie comme à une fatalité. Pourtant, la maladie frappe. À preuve, un Canadien sur trois sera atteint d’un cancer au cours de sa vie. Cependant, grâce aux technologies modernes et aux prodigieuses avancées de la médecine, vous auriez de bonnes chances de vous rétablir et de reprendre votre vie normale à la suite d’un cancer. Mais non sans y avoir laissé une partie de vos économies…  

Bien qu’il soit impossible de savoir qui la maladie frappera, il est possible de prévoir, en optant pour une protection en cas de maladie grave. Cette protection permet le versement d’un montant forfaitaire, à l’abri de l’impôt, à la suite d’un diagnostic d’une maladie grave. L’objectif est simple : vous permettre de vous concentrer sur votre rétablissement sans avoir à vous soucier des questions financières.  

Ainsi, il vous sera possible d’utiliser la prestation versée de la manière que vous jugez appropriée et qui répond le mieux à vos besoins : 

  • Pour vous offrir des traitements médicaux particuliers
  • Pour quitter temporairement votre emploi afin de vous consacrer au rétablissement d’un membre de votre famille
  • Pour effectuer vos versements hypothécaires
  • Pour vous offrir des soins infirmiers à domicile ou un voyage pour mieux récupérer
  • Pour compenser la perte de productivité ou de clientèle (propriétaires d’entreprise ou aux travailleurs autonomes) ou la perte de revenus

La plupart des compagnies d’assurance considèrent comme maladies graves une crise cardiaque (infarctus du myocarde), un accident vasculaire cérébral (AVC) ou un cancer qui met votre vie en danger. Certaines compagnies prévoient également un dédommagement si vous devez être hospitalisé ou si vous devez subir une opération chirurgicale, comme une chirurgie coronarienne, par exemple.

 

 


Ressources et références :